Des experts préfacent 2019: «Le discours de Francken crée des fractures qui seront très difficiles à réparer»

Pour Sylvie Sarolea, Francken n’a pas été très différent de ses prédécesseurs. Il y a eu un tour de vis en plus. Mais c’est surtout dans le discours qu’il a voulu s’affirmer comme étant une sorte de protecteur de la nation. Et je ne peux pas croire qu’il le fasse sans mesurer les conséquences sur l’opinion.
Pour Sylvie Sarolea, Francken n’a pas été très différent de ses prédécesseurs. Il y a eu un tour de vis en plus. Mais c’est surtout dans le discours qu’il a voulu s’affirmer comme étant une sorte de protecteur de la nation. Et je ne peux pas croire qu’il le fasse sans mesurer les conséquences sur l’opinion. - Bruno Dalimonte

Le bras de fer initié par la N-VA sur le pacte de Marrakech aura achevé une législature déjà marquée par une relation tendue entre le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration et la magistrature : refus d’obtempérer à une décision de justice (affaire des visas humanitaires), stigmatisation des « juges activistes », lutte contre les abus des avocats défendant les migrants. Sylvie Sarolea, professeur à l’UCL, décrypte ce que ces tensions traduisent du rapport du politique aux droits de l’homme et évoque les défis à venir en matière migratoire.

Vous avez été surprise par les réactions sur le pacte migratoire ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct