Des experts préfacent 2019: «La transition écologique redonnerait du sens au projet européen»

Gaël Giraud épingle trois grands chantiers : la rénovation du bâti,  la « mobilité verte » et la transformation des processus de production.
Gaël Giraud épingle trois grands chantiers : la rénovation du bâti, la « mobilité verte » et la transformation des processus de production. - Geoffroy Van der Hasselt

La planète se réchauffe, les événements climatiques extrêmes se multiplient, mais les émissions de CO2 continuent d’augmenter. Le GIEC, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, a beau plaider pour des efforts accrus afin de limiter la hausse, à la fin du siècle, de la température moyenne à la surface de la planète à 1,5 degré par rapport au niveau préindustriel. Nos dirigeants tergiversent, trouvant autant de mauvaises raisons – le budget, la compétitivité, le sacro-saint libre-échange… – pour remettre à plus tard la transition écologique. Même le peuple – ces « gilets jaunes » qui ont fait l’actualité ces deux derniers mois – se révolte contre la hausse de la taxe carbone. On désespère ? Pas Gaël Giraud. Dans l’entretien qu’il nous a accordé, l’économiste français explique quoi faire et comment – surtout : comment financer la nécessaire transformation de nos modes de consommation vie et de production. On peut le faire dès cette année. Il suffit de le vouloir.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct