Auteur, auteure ou autrice? «Le Soir» choisit autrice

©D.R
©D.R

C’est une de nos bonnes résolutions de cette année 2019. Non seulement vous donner à lire le meilleur de la littérature, c’est notre mission et notre plaisir. Mais aussi choisir les mots pour le faire. Et dans ces temps où la féminisation des noms de métiers et de professions est une cause embrassée par de nombreuses femmes, il est temps de se prononcer. On dit écrivaine pour écrivain, c’est sûr, et c’est devenu courant. Mais pour auteur  ? Doit-on conserver le seul mot auteur qui serait épicène, comme dit Amélie Nothomb de ses prénoms, et s’imposerait à tous les genres ? Forger le mot auteure ou choisir le mot autrice  ?

Auteure est sans doute bien plus simple et entre dans la lignée des procureure, ingénieure, etc. Mais le mot a le grand défaut de n’être pas intelligible à l’oral. Et c’est peut-être pour cela qu’il est préféré par une majorité d’hommes.

Pour beaucoup, autrice écorche la langue. Pourquoi ? Actrice écorche-t-elle le français ? Et puis, comme l’a rappelé Michel Francard, le chroniqueur de langue du Soir, autrice a l’histoire pour elle. La forme autrice a été employée en français dès le XVe siècle.

Mais alors qu’il figure dans le Dictionnaire de Cotgrave (1611) et dans le Dictionnaire de Trévoux (1752), autrice n’est repris dans aucune édition du Dictionnaire de l’Académie : il semblait inconcevable aux Immortels qu’une femme puisse se prévaloir du statut d’auteur. Et ce mot disparaîtra de l’usage.

N’hésitons pas à le reprendre. Dans une rubrique littéraire comme celle-ci, nous ne pouvons nous permettre d’être inconséquent. Et donc d’utiliser tel ou tel mot selon le bon vouloir du/de la journaliste (ça, c’est épicène). Il faut faire un choix. Et parce que le mot sonne clair, affirme sa féminité, s’appuie sur l’histoire et la proximité d’actrice, les Livres du Soir diront, dorénavant, autrice.

Sur le même sujet
Amélie Nothomb
Cet article réservé aux abonnés
est en accès libre sur Le Soir+

Cet article réservé aux abonnés est exceptionnellement en accès libre

Abonnez-vous maintenant et accédez à l'ensemble des contenus numériques du Soir : les articles exclusifs, les dossiers, les archives, le journal numérique...

1€ pour 1 mois
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose d'un compte
Je me connecte
1€ Accès au Soir+
pendant 24h
Je me l'offre
Je suis abonné et
je souhaite bénéficier du Soir+
Je m'inscris
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct