Laurence Tardieu, à la fin, malgré tout, c’est la vie qui gagne

L’écriture est la colonne vertébrale de Laurence Tardieu.
L’écriture est la colonne vertébrale de Laurence Tardieu. - Francesca Mantovani.

Hannah est peintre. Ou plutôt : elle l’était. Depuis sept ans que sa fille Lorette est partie, sans un mot d’explication, sans un courrier, sans un coup de fil, sans une trace depuis lors, elle ne peint plus. Elle n’y arrive plus. Hannah est perdue. Noyée dans son incompréhension, son chagrin, sa douleur. Peut-être d’ailleurs n’avait-elle pas pu donner à sa jeune adulte de fille l’envie de rester, comme elle n’a pu retenir son compagnon Philippe, parti un an après Lorette. Peut-être a-t-elle toujours vécu dans la peur et dans la difficulté à communiquer, avec son père surtout, rongé lui depuis 1942, quand on emmena ses parents vers une destination inconnue mais mortelle, immergée dans cette mémoire douloureuse, insupportable.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct