Le «Jack l’Eventreur chinois», pourchassé durant 28 ans

On ignore si Gao Chengyong (ici à son procès en mars 2018) a été exécuté par injection ou confié à un peloton d’exécution.
On ignore si Gao Chengyong (ici à son procès en mars 2018) a été exécuté par injection ou confié à un peloton d’exécution. - afp.

L’exécution, jeudi en Chine, de Gao Chengyong, surnommé le « Jack l’Eventreur chinois » fait entrer cet épicier de 54 ans dans la liste, toujours plus longue, des pires tueurs en série chinois. Chengyong, condamné à mort pour les meurtres de 11 femmes et fillettes entre 1988 et 2002, était l’un des tueurs les plus recherchés de la province de Gansu, où la plupart des crimes avaient été commis, et de Chine : les enquêteurs croyaient que le sadique aurait pu déménager, commettant dans d’autres provinces éloignées de nouveaux crimes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct