Le parrain El Chapo confronté à la «trahison» de l’héritier

Vincente Zambada a été longuement entendu face à El Chapo, son «
compadre
». © Reuters.
Vincente Zambada a été longuement entendu face à El Chapo, son « compadre ». © Reuters.

Le plus attendu des repentis qui devrait permettre d’emporter la condamnation du redoutable capo de la drogue Joaquim Gunzman, alias El Chapo (« le trapu », en raison de sa petite taille), a fait sensation jeudi devant le tribunal de Manhattan qui doit encore consacrer près d’un mois à ce mégaprocès placé sous haute sécurité. La fermeture totale du pont de Brooklyn s’est répétée au passage du convoi emmenant El Chapo au tribunal. Les jurés, qui ont pu passer les fêtes en familles, demeurent terrorisés par cet accusé hors du commun.

Lorsqu’il a pénétré dans la salle du tribunal Vincente Zambada, 43 ans, le fils aîné d’Ismaël Zamabada (El Mayo), l’associé d’El Chapo toujours en liberté et qui demeure l’un des criminels les plus recherchés par les Etats-Unis, a salué respectueusement Guzman, le « compadre » (parrain) d’un de ses enfants.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct