Nucléaire: gare à la mauvaise réputation

© Le Soir/Bruno D’Alimonte
© Le Soir/Bruno D’Alimonte

N ucléaire  : le mot seul fait souvent peur par la nature même de cette énergie et le souvenir des accidents qui l’ont impliquée. Mais jusqu’il y a peu, le fonctionnement des centrales, leur proximité, la gestion de leur pérennité n’ont posé aucun souci ni soulevé de questions existentielles au consommateur lambda, tant qu’il était assuré que ceux qui en avaient la gestion en avaient la maîtrise.

Mais voilà, on pourrait se mettre à douter. Il a déjà fallu gérer ces derniers mois les polémiques sur la prolongation de certaines centrales. Et, depuis le 18 décembre, la multiplication d’incidents soulève les interrogations et une certaine crainte. On a beau dire que ce ne sont que des petits incidents techniques dans la partie non nucléaire, le nucléaire qui a des ratés, ce n’est pas une nouvelle qui met le cœur en fête.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct