RD Congo: une incertitude qui suscite déjà la polémique

La Ceni poursuit son long - et lent - travail de dépouillement à Kinsaha. Mais l’attente prolongée du verdict risque à tout moment de faire monter la tension.
La Ceni poursuit son long - et lent - travail de dépouillement à Kinsaha. Mais l’attente prolongée du verdict risque à tout moment de faire monter la tension. - Reuters.

Les lenteurs et les aléas du comptage manuel des bulletins de vote, réalisés dans les centres locaux de compilation de résultats, ont été avancés par la Ceni (Commission électorale nationale indépendante) pour retarder une fois de plus la proclamation du triple scrutin réunissant les élections présidentielle, législatives et provinciales. «  Nous disposons de 45 à 48 % des bulletins de vote, mais même si nous avançons, nous n’avons pas encore tout  » a expliqué Corneille Nangaa, le président de la Ceni. En principe, les résultats devraient être connus dimanche prochain, sinon avant, et d’ici là la centrale électorale garde le silence sur le secret du vote et exhorte chacun à faire de même. Mais, même verrouillée sur le fond, la communication connaît des fuites et les polémiques se multiplient en raison de la présence de nombreux observateurs nationaux.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct