Musée juif: le récit de la cavale de Mehdi Nemmouche, entre improvisation et amateurisme

Mehdi Nemmouche vient d’être arrêté à sa descente du bus à Marseille. Il est menotté. Un douanier emporte le sac qui recèle les armes. Nemmouche porte un costume identique à celui porté par l’homme passant le 23 mai devant le Musée juif. © D.R.
Mehdi Nemmouche vient d’être arrêté à sa descente du bus à Marseille. Il est menotté. Un douanier emporte le sac qui recèle les armes. Nemmouche porte un costume identique à celui porté par l’homme passant le 23 mai devant le Musée juif. © D.R.

Le mutisme dans lequel s’est réfugié Mehdi Nemmouche, qui répond à partir de jeudi devant la cour d’assises de Bruxelles de l’attentat au Musée Juif de Bruxelles le 24 mai 2014, délègue au ministère public et au jury populaire le soin d’écrire ce que fut le parcours quadruplement meurtrier de ce petit délinquant, capricieux au point de refuser les évidences, campé dans la posture de martyr de la cause islamiste que même Daesh, qui ne l’a jamais reconnu comme l’un des siens, lui refuse.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct