lesoirimmo

La chasse aux «indépendants fictifs» est ouverte

indépendant illu

I ls viennent de Moldavie et de Transylvanie, essentiellement. Et leur objectif est simple : profiter des lacunes administratives ou légales de la Belgique pour bénéficier d’un certain nombre de droits sociaux, pour eux dans un premier temps, pour leurs familles ensuite, qu’ils font venir de Roumanie », explique cet inspecteur social.

Jean-Claude Heirman, directeur général de l’Institut national d’assurances sociales pour travailleurs (Inasti), confirme : « Avec la libre circulation des capitaux et des personnes en Europe, de nombreux ressortissants de l’Union européenne (UE) viennent en Belgique pour prendre un numéro d’identification à la Banque-carrefour des entreprises. C’est assez facile ; hormis pour quelques professions très réglementées, on peut exercer une activité partout en Europe assez facilement. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct