Brussels Airport a-t-il dépassé les quotas de vols de nuit?

L’interprétation du médiateur ne satisfait pas entièrement les nombreux riverains de l’aéroport qui subissent les nuisances de l’activité aéroportuaire, notamment nocturne.
L’interprétation du médiateur ne satisfait pas entièrement les nombreux riverains de l’aéroport qui subissent les nuisances de l’activité aéroportuaire, notamment nocturne. - Photo News.

Le bilan statistique de Brussels Airport est contrasté. En 2018, notre aéroport national a battu tous les records en dépassant la barre des 25 millions de passagers alors qu’il a comptabilisé moins de vols qu’en 2017 (235.459 en 2018 contre 237.888 en 2017, -1 %). Traduction : il y a eu moins de vols mais avec des avions mieux remplis.

La statistique a été livrée par le directeur du service de médiation pour l’Aéroport de Bruxelles-National, Philippe Touwaide, dans une lettre au ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot. Il y précise que le médiateur signale que l’aéroport aura connu 217.761 vols de jours et 17.698 vols de nuit en 2018 (+5,2 %). Ce dernier chiffre est particulièrement délicat puisque la législation fédérale prévoit « un maximum de 16.000 créneaux horaires de nuit dont maximum 5.000 créneaux de décollages de nuit. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct