Carlos Ghosn, devant le tribunal pour la première fois, se dit «faussement accusé»

© EPA
© EPA

Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, a dit avoir été «  faussement accusé et détenu de manière injuste  », lors de sa première comparution devant un juge, près de deux mois après son arrestation surprise à Tokyo.

Le magnat de l’automobile de 64 ans, qui a subi une chute brutale après être devenu un personnage tout-puissant, a commencé à comparaître à 10H30 locales (01H30 GMT) au tribunal de Tokyo, une audience qui passionne les médias et le grand public.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct