Thomas Azier Stray

<span>Thomas Azier</span> Stray

Thomas Azier n’a pas encore réussi à atteindre le public qu’il mériterait. La faute à quoi ? À de mauvais choix où à l’incompétence de certains professionnels de l’industrie ? C’est en tout cas sur son propre label (et non plus la machine Universal) que le chanteur et compositeur néerlandais sort son troisième album, Stray, un disque au potentiel énorme qui risque pourtant, malheureusement, de résonner à nouveau dans le vide.

Chez Thomas Azier, il y a d’abord la voix. Une voix aérienne et androgyne avec des accents héroïques et un lyrisme baroque.

Il y a ensuite la production, ultra-léchée, moderne et aventureuse, qui habille ses compositions romantiques et leur donne une couleur électro-pop bien ancrée dans l’époque. Mais ce sont les mélodies qui, toujours, sont au cœur de sa musique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct