Le transport routier, un nouveau décor pour la fracture Est-Ouest sur le dumping social

Des transporteurs routiers avaient bloqué lundi dernier le poste frontière de Rekkem pour peser dans le débar mobilité qui divise le parlement européen.
Des transporteurs routiers avaient bloqué lundi dernier le poste frontière de Rekkem pour peser dans le débar mobilité qui divise le parlement européen. - Belga

La semaine aura commencé et finira par des actions du secteur du transport routier. Le patronat du transport bulgare, qui devrait arriver à Bruxelles avec environ 20 camions, compte en effet bloquer l’accès au Parlement européen, ce jeudi matin. Lundi, c’était les représentants syndicaux des transporteurs routiers qui ont bloqué l’autoroute vers la France à Rekkem, provoquant plusieurs kilomètres d’embouteillages.

La raison ? Chacun essaye de tirer le curseur de son côté dans le paquet « mobilité » qui doit être soumis au vote ce 10 janvier auprès des eurodéputés de la commission Transport. Le dossier est tellement controversé qu’une première mouture du texte avait été amèrement négociée puis rejetée en plénière du Parlement européen en juin dernier.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct