Les syndicats veulent dynamiter le «cash for car»

Les syndicats veulent dynamiter le «cash for car»
Photo News.

Le « cash for car », les syndicats n’ont jamais aimé ça. Ce dispositif permet, depuis le printemps dernier, d’échanger sa voiture de société contre du cash, tout en bénéficiant, pour cette partie de la rémunération, d’un traitement fiscal et parafiscal très avantageux. Ainsi, la loi a créé un régime fiscal privilégié, réservé à certains travailleurs, que la CSC et la FGTB, de concert avec Inter-Environnement Bruxelles, Climaxi et Climate Express, contestent devant la Cour constitutionnelle. Vendredi, ils ont ainsi déposé un recours en annulation.

Beaucoup de bruit pour peu de chose ? En un certain sens, oui. Car, jusqu’ici, le « cash for car » n’a pas rencontré beaucoup de succès. Mais voilà : la suédoise, avant sa chute, a déposé un projet de loi modifiant le dispositif pour le rendre plus attrayant… en supprimant les dispositions anti-abus, qui empêchent d’utiliser le « cash for car » comme un instrument d’optimisation fiscale.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct