France et Wallonie main dans la main contre la peste porcine

France et Wallonie main dans la main contre la peste porcine

Cette semaine, la peste porcine africaine (PPA) a passé un cap négatif supplémentaire. Deux jeunes sangliers abattus dans la zone d’observation renforcée, c’est-à-dire hors des zones noyau et tampon, les plus surveillées et interdites de circulation et de toute activité, se sont révélés positifs. Une « première » qui fait mal, car ils ont été tués à l’extérieur du périmètre des clôtures anti-PPA placées en novembre, à Meix-dvt-Virton, à quelques centaines de mètres à peine de la frontière française.

Il n’en fallait pas plus pour qu’un plan d’urgence soit décrété chez nos voisins, car les conséquences pourraient y être catastrophiques, plus encore que chez nous, en tout cas en ce qui concerne les élevages porcins.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct