Le mercato hivernal au ralenti à cause des scandales

Depuis sa sortie de prison, Mogi Bayat est apparu une seule fois en public, lors de Charleroi-Standard, le 26 décembre.
Depuis sa sortie de prison, Mogi Bayat est apparu une seule fois en public, lors de Charleroi-Standard, le 26 décembre. - Photo News

Avec l’arrivée de Kara, Anderlecht est donc entré dans son mercato. Ni trop tôt ni trop tard. A l’instar de nombreuses formations, le mercato de janvier a commencé de manière douce et lente. Faut-il y voir déjà les effets du « Footbelgate » ou des nouvelles mesures édictées par la Pro League ? La sortie en décembre du président de la Pro League, Marc Coucke, avait pour but de faire sortir toute une série de nouvelles règles éthiques avant le mercato de janvier afin que les clubs puissent en tenir compte dans leur politique : commissions étalées, interdiction de résilier un contrat avec un agent après le championnat, aucun incitant financier pour le recrutement des jeunes, les joueurs paient les agents. Mais est-ce le cas ? Et comment les clubs agissent-ils avec les agents lorsqu’un deal est négocié ? Voilà toutes des questions que l’on peut se poser.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct