La Louvière, la cité des Loups, revit à travers son football

Le Tivoli sera en ébullition, ce samedi (20h), avec le derby entre l’URLC et la nouvelle RAAL. Les deux clubs évoluent au Tivoli, partagent les mêmes couleurs (le vert et blanc) et ont intégré le loup dans leur blason.
Le Tivoli sera en ébullition, ce samedi (20h), avec le derby entre l’URLC et la nouvelle RAAL. Les deux clubs évoluent au Tivoli, partagent les mêmes couleurs (le vert et blanc) et ont intégré le loup dans leur blason. - Christophe Ketels/ImageGlobe.

Samedi, événement assez rare depuis la faillite de la RAAL en 2009, le Tivoli sera en ébullition. Car, aujourd’hui, alors que pendant de longues années le football louviérois semblait en déshérence, ce n’est pas un mais deux clubs qui se disputent la suprématie locale et régionale en D2 amateurs. La cité des loups est actuellement partagée entre l’URLC (L’Union Royale La Louvière Centre) et la nouvelle RAAL, lancée par Salvatore Curaba il y a maintenant deux ans lors du rachat du matricule 94, détenu par le RCCF (le club présidé par Roberto Leone, passé de Couillet à La Louvière avant de revenir à Charleroi). Les deux évoluent au Tivoli, partagent les mêmes couleurs (le vert et blanc) et ont intégré le loup dans leur blason (même si l’URLC y a ajouté le Pierrot, petit oiseau, symbole de l’ancienne US Centre), comme une volonté de s’inscrire dans l’histoire de la RAAL de Filippo Gaone.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct