Musique orientale traditionnelle: qanun et oud dialoguent à Bozar

Hasan Falih (à g.) est un des grands maîtres du qanun, tandis que Khalid Mohammed Ali (à d.) est spécialiste du oud.
Hasan Falih (à g.) est un des grands maîtres du qanun, tandis que Khalid Mohammed Ali (à d.) est spécialiste du oud. - D.R.

A l’image du piano et du violon en musique classique, le oud et le qanun forment un duo central en musique orientale. Instruments à cordes pincées, le premier est une sorte de guitare qui se positionne comme instrument soliste et le second est très proche de la harpe (on l’appelle aussi « piano de la musique arabe »). Ensemble, ils déploient des sonorités envoûtantes et profondes qui incitent à l’évasion.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct