«La prostitution est un choix»

La prostitution est le plus vieux métier du monde, aime-t-on entendre. Pourtant, il est un fait que ce métier, cette profession, cette activité, quel que soit le nom qu’on lui donne, reste tabou et constitue un véritable rejet de la société. l’ASBL Entre Deux Wallonie, située à la Louvière, offre un service social afin de répondre au mieux aux demandes des prostituées. Un milieu que Martine Di Marino, coordinatrice au sein de l’ASBL, a pour habitude de fréquenter. « Je pense qu’il faut faire attention. Certains projets sont pensés pour le bien des prostituées, mais pourtant cela ne coïncide pas nécessairement avec leurs besoins. Il faut voir ce qu’elles veulent réellement. Une ville n’est pas une autre, la prostitution et les femmes qui travaillent n’y sont pas perçues de la même manière non plus. » Il semblerait que plus le niveau socio-économique de la ville est élevé, plus il est préférable que la prostitution soit cachée.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct