Seraing enterre définitivement le projet d’Eros Center

Les prostituées de Seraing continueront d’exercer à la rue de Marnix. Certaines ne s’en plaignent pas.
Les prostituées de Seraing continueront d’exercer à la rue de Marnix. Certaines ne s’en plaignent pas. - Michel Tonneau

Après huit années de travail, de controverses et d’incertitudes, le couperet est tombé : le projet de l’Eros Center ne verra, in fine, pas le jour. Le Conseil des femmes francophone de Belgique aura eu raison du projet en déposant une plainte contre la concrétisation de ce lieu dédié aux travailleuses du sexe. « Nous avons accumulé beaucoup de retard lié à la charge éthique et morale de ce projet. Cependant, nous avons été contraints d’y mettre un terme et de dissoudre L’ASBL Geces, gestionnaire du projet. Bien qu’aucune décision de justice n’ait encore été prononcée, une plainte a été déposée et des devoirs judiciaires vont être menés. En l’état actuel de la législation nous ne pouvons pas prendre le risque de poursuivre le projet et d’engager des frais supplémentaires. Les conséquences pourraient être dommageables pour l’ASBL et les membres du conseil d’administration », souligne Alexandra Paparelli, gestionnaire du projet.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct