Blue Note a 80 ans, un label de jazz et de liberté

Alfred Lion, à gauche, en pleine séance d’enregistrement.
Alfred Lion, à gauche, en pleine séance d’enregistrement. - D. R.

Tout a commencé à Berlin, en fait. Oui, dans la capitale allemande, qui fut un temps, avant que les Nazis n’arrivent au pouvoir, le temple européen du jazz. Le jeune Alfred Lion, né en 1908, y vivait. Son copain Francis Wolff, qui avait un an de plus, aussi. Ils étaient bercés par cette musique hot. Au milieu des années 20, le jazz américain fascinait Berlin et donc ces deux jeunes. Alfred put voir une formation menée par le pianiste Sam Wooding, qui jouait du Duke Ellington. Les jeunes étaient emballés, les Nazis étaient dégoûtés par ce qu’ils appelaient de la musique subversive et dégénérée.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct