France TV veut supprimer 1.000 postes d’ici 2022

© Belga/AFP
© Belga/AFP

France Télévisions veut supprimer 1.000 postes nets d’ici fin 2022 dans le cadre de son projet de rupture conventionnelle collective, sur lequel la direction et les syndicats ont commencé à négocier lundi, d’après un document interne que l’AFP s’est procuré.

«Les départs se feront uniquement sur la base du volontariat», confirme ce document, qui précise que «le nombre maximum d’ETP (emplois en équivalent temps plein, NDLR) supprimés est de 1.000».

Ce chiffre, qui correspond au solde entre les départs et les recrutements qui interviendront sur la période, a été confirmé par le SNJ de France Télévisions dans un communiqué.

Le groupe public de télévision avait annoncé il y a un mois vouloir mettre en place un plan de départs volontaires, sous la forme d’une rupture conventionnelle collective, afin de réduire et de renouveler ses effectifs.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct