Le long fleuve tranquille La comédie humaine de Michaël Matthys

De la série «
Déjà mort
», 2014.
De la série « Déjà mort », 2014. - Michaël Matthys

Michaël Matthys n’est ni le premier ni le dernier à évoquer, à travers l’art, l’absurdité de notre condition humaine. Mais il le fait avec une justesse effrayante, nous renvoyant à notre condition de mortel tentant, vaille que vaille, de trouver notre place en ce bas monde. Et adressant un dernier pied de nez à la mort qui rôde.

Installé à Charleroi, où il est soutenu depuis toujours par l’excellente galerie Cerami, il s’est d’abord fait connaître dans l’univers de la bande dessinée avec des successions de cases sans parole où le dessin porte seul la totalité du récit. Un dessin fouillé, nerveux, préférant la ligne trouble à la ligne claire. Mais ce trouble n’empêche nullement le trait d’être juste, vif, incisif.

De la série « Les nez rouges », 2011.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Expos en cours