Monsieur Un conte sensible et touchant

<span>Monsieur</span> Un conte sensible et touchant

En Inde, quarante millions de personnes, principalement des femmes, travaillent comme domestiques. Souvent ces personnes n’ont aucun droit, ce qui assimile leur situation à de l’esclavage moderne. Ce sont ces inégalités sociales criantes et cette société dichotomique où s’affrontent riches et pauvres (les 10 % les plus fortunés accaparent 55 % de la richesse du pays et la redistribution des richesses est quasi inexistante) que Rohena Gera a choisi d’explorer avec Sir, son premier long-métrage présenté à Cannes lors de la semaine de la critique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct