Yves Prete (Safran) «Les entreprises souffrent des désaccords entre syndicats et politiques»

Yves Prete (Safran) «Les entreprises souffrent des désaccords entre syndicats et politiques»
Michel Tonneau/Le Soir

La Wallonie a un « besoin existentiel » d’emplois industriels, mais elle a un mal fou à les pourvoir, déplorent le futur ex-patron de Safran Aero Boosters, Yves Prete, et son successeur, François Lepot. Ce constructeur d’élements moteurs d’avions emploie quelque 1500 personnes.A quelques jours de la « passation de pouvoir », ils parlent au « Soir » des grands défis de l’économie en Wallonie.

L’an dernier, vous parliez d’embaucher 120 personnes. Où en êtes-vous ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct