L’entame de la négociation d’un «micro-TTIP» se rapproche

Cecilia Malmström et son homologue américain Robert Lighthizer, le 9 janvier à Washington.
Cecilia Malmström et son homologue américain Robert Lighthizer, le 9 janvier à Washington. - AFP.

Les ONG, celles pour qui l’environnement, la protection sociale ou la santé risquent d’être sacrifiés sur l’autel du libre-échange, se voient déjà remonter aux barricades : l’Union européenne et les Etats-Unis s’apprêtent à relancer un « micro-TTIP ». Soit une négociation destinée à libéraliser les échanges commerciaux entre les deux rives de l’Atlantique. Dans une version sans doute « super-light » par rapport au projet (de «  Transatlantic Trade & Investment Partnership  », TTIP) lancé sous la présidence de Barack Obama et remisé au frigo à l’arrivée de son successeur, Donald Trump et son libre-échange – à sens unique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct