Proximus, un des rares opérateurs historiques publics en Europe

Les relations entre Charles Michel et Dominique Leroy, CEO de Proximus, ne sont pas toujours simples.
Les relations entre Charles Michel et Dominique Leroy, CEO de Proximus, ne sont pas toujours simples. - Photo News

L’Etat doit-il réduire ou vendre sa participation dans Proximus ? La question est à nouveau revenue à l’avant-plan de l’actualité suite à l’annonce du plan de restructuration de Proximus (1.900 pertes d’emploi). Ce week-end, le nouveau ministre des Télécoms, l’Open VLD Philippe De Backer, plaidait ouvertement en faveur de ce désengagement  : « Un gouvernement dirige un pays et non des entreprises », a-t-il déclaré. Une posture qui hérisse à gauche et entraîne des débats idéologiques où chacun campe sur ses positions.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct