Next.Ape

<span>Next.Ape</span>

Tout ce que touche Antoine Pierre devient de l’or. La preuve en est encore faite avec Next.Ape, le dernier projet du jeune batteur belge. Qui trempe son jazz dans un bouillon de rock, de psychédélique et de trip-hop.

Le résultat est époustouflant. C’est dû aux compositions d’Antoine, à son drumming clair et intense, à la densité du décor sonore des claviers de Jérôme Klein et de la guitare souvent distorsionnée de Lorenzo Di Maio et à la voix cristalline de Veronika Harcsa qui éclate dans le chant mélodique comme dans le jet de paroles mi-parlées mi-scattées.

Les cinq morceaux sont des tueries. Mais j’adore particulièrement « Alarm Clock », irrésistible.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Jazz