Le Brexit ressemble désormais à l’un de ces vastes trous noirs chers à Stephen Hawking

Theresa May devant le 10 Downing Street.
Theresa May devant le 10 Downing Street. - Reuters

Le Brexit ressemble désormais à l’un de ces vastes trous noirs chers au scientifique Stephen Hawking. Après le rejet massif, mardi soir, par la Chambre des Communes de l’accord signé entre Londres et Bruxelles, le processus de retrait du Royaume-Uni de l’UE s’apparente de plus en plus à l’un de ces monstres de l’espace éparpillés dans le cosmos. A l’issue d’une défaite plus cuisante de Theresa May que les prévisions les plus alarmistes, personne ne semble capable de résoudre cette énigme qui hante l’Angleterre comme le vieux continent : comment sortir le Brexit de l’ornière avant la date fatidique du 29 mars 2019 ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct