Une nouvelle mesure controversée prise par Jair Bolsonaro

Le nouveau décret facilitant le port d’armes pourrait permettre au secteur d’exploser avec un marché de 209 millions habitants.
Le nouveau décret facilitant le port d’armes pourrait permettre au secteur d’exploser avec un marché de 209 millions habitants. - EPA/ JOEDSON ALVES

Depuis Rio de Janeiro

Les Brésiliens ont désormais le droit de posséder quatre armes à la maison ou dans leur établissement commercial. Il suffit pour cela d’avoir pour plus de 25 ans, un casier judiciaire vierge et de présenter un test psychologique et un autre d’aptitude technique. Le décret signé ce mardi par le président s’applique à tout citoyen vivant dans un État où le taux d’homicides est supérieur à 10 pour 100.000 habitants : à l’heure actuelle, cette valeur couvre tout le territoire brésilien.

« Plus d’armes signifie plus de morts »

Jair Bolsonaro n’a finalement pas légalisé le port d’armes et le mouvement pro-armes s’est dit « déçu par ce décret timide qui ne montre que peu d’avancées », a réagi Diego Gomes Ferreira, du mouvement « Armes pour la vie ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct