La vie privée? Un obstacle pour la production

Contrairement aux idées reçues, la notoriété grandissante de l’émission sur l’habitat n’a pas rendu plus facile l’ouverture des portes des particuliers. « Je me souviens d’architectes qui nous disaient au début qu’ils ne voulaient pas montrer leurs projets parce que la télé, c’est trop grand public. Il y avait un côté élitiste à l’architecture, un domaine un peu protégé », se souviennent Cédric Wautier et Virginie Jacobs. L’émission a rendu le milieu plus accessible mais finalement, c’est plus difficile de trouver des lieux de tournage aujourd’hui. « J’ai l’impression qu’on est dans une société où l’on veut de moins en moins montrer. Même si paradoxalement on étale tout sur les réseaux sociaux », estime l’architecte de formation. Ce qui rend la tâche de l’équipe de production plus compliquée. Parmi les raisons : la protection de la vie privée. Ceux qui acceptent d’être dans l’émission font attention à ce qu’ils montrent. Surtout le visage des jeunes enfants.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct