Hans Vanaken Soulier d’Or: son année de rêve

©News
©News

Certains esprits chagrins diront sans doute de lui qu’il n’a pas le charisme d’un Soulier d’Or. Que son apparente nonchalance, souvent décriée mais pas toujours justifiée, laisse à penser qu’il ne fait pas partie des tout grands lauréats de l’histoire du plus prestigieux trophée individuel décerné en Belgique. Que son manque de leadership -car il n’a pas l’apparente étoffe des leaders- pourrait constituer un frein à son développement ultérieur, qui passera logiquement mais pas forcément par la case d’un prochain transfert à l’étranger.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct