«L’Otan hors des Balkans»

Depuis six semaines, tous les samedis, des milliers de manifestants défilent dans les rues de Belgrade pour protester contre le président Aleksandar Vucic.
Depuis six semaines, tous les samedis, des milliers de manifestants défilent dans les rues de Belgrade pour protester contre le président Aleksandar Vucic. - Reuters/ DJORDJE KOJADINOVIC

Depuis Belgrade

Le ton est donné en plein centre de Belgrade, devant la faculté de philosophie. Le graffiti n’a rien pour déplaire au président russe, Vladimir Poutine, en visite en Serbie, ce jeudi 17 janvier, où il est adulé comme une rock star. Des dizaines de milliers de partisans devraient l’accueillir devant la cathédrale Saint Sava de Belgrade. Pour l’occasion, le Parti progressiste serbe au pouvoir (le SNS), qui veut en faire un immense rassemblement populaire, a même fixé à ses sections, à travers le pays, des quotas de sympathisants à mobiliser. Tout en affirmant publiquement que l’événement est piloté par des « organisations patriotiques ». En réalité, des centaines de bus devraient acheminer, vers Belgrade, la base électorale nationaliste et pro-russe du président serbe Aleksandar Vucic.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct