Maxime Prévot au «Soir»: «J’ai envie de faire mentir les sondages sur le CDH»

Maxime Prévot au «Soir»: «J’ai envie de faire mentir les sondages sur le CDH»
Pierre-Yves Thienpont/Le Soir

Maxime Prévot nous reçoit dans son vaste bureau de bourgmestre de Namur, rue de Fer. Et on sent que sa volonté de succéder à Benoît Lutgen est faite du même métal. Il devrait être intronisé ce 26 janvier.

Vous en rêviez ?

Non ! Je n’en rêvais pas en me rasant le matin. Puis les circonstances font que Benoît m’a contacté. Je me suis senti motivé et disposé à assumer cette responsabilité. Actuellement, à l’heure où l’on se parle, il n’y a pas encore d’autre candidat déclaré, mais cela pourrait très légitimement être le cas d’ici dimanche.

Certains disent que c’est un peu téléphoné, rapide et que cela laisse peu de temps à des candidats pour se manifester.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct