Football Leaks: le lanceur d’alerte arrêté collabore avec la justice française

La justice hongroise a 60 jours pour se prononcer sur la demande d’extradition du Portugal.
La justice hongroise a 60 jours pour se prononcer sur la demande d’extradition du Portugal. - D.R.

Rui Pinto, le jeune Portugais interpellé mercredi soir à Budapest, refuse d’être extradé vers le Portugal. Il collabore avec les justices française et suisse, a annoncé son avocat. En première instance, les magistrats hongrois ont accepté qu’il quitte la prison et soit placé sous surveillance électronique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct