L’épisode 2 de l’affaire Benalla révèle beaucoup de désinvolture

L’épisode 2 de l’affaire Benalla révèle beaucoup de désinvolture
© AFP

Depuis Paris

Costume bleu sombre, cheveu impeccable, ton serein et posé : pour sa deuxième audition devant la commission des lois du Sénat, Alexandre Benalla s’est à nouveau posé lundi en citoyen « profondément respectueux des institutions » comme il l’avait déjà fait au mois de septembre. Il s’agissait pour lui d’expliquer comment il a pu détenir et utiliser des passeports diplomatiques pour 23 voyages d’affaires ou privés à l’étranger entre les mois d’octobre et de décembre 2018, alors qu’il avait été licencié de ses fonctions à l’Elysée fin juillet et qu’il avait assuré sous serment devant la commission, le 19 septembre, que ces passeports n’étaient plus en sa possession.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct