L’épisode 2 de l’affaire Benalla révèle beaucoup de désinvolture

L’épisode 2 de l’affaire Benalla révèle beaucoup de désinvolture
© AFP

Depuis Paris

Costume bleu sombre, cheveu impeccable, ton serein et posé : pour sa deuxième audition devant la commission des lois du Sénat, Alexandre Benalla s’est à nouveau posé lundi en citoyen « profondément respectueux des institutions » comme il l’avait déjà fait au mois de septembre. Il s’agissait pour lui d’expliquer comment il a pu détenir et utiliser des passeports diplomatiques pour 23 voyages d’affaires ou privés à l’étranger entre les mois d’octobre et de décembre 2018, alors qu’il avait été licencié de ses fonctions à l’Elysée fin juillet et qu’il avait assuré sous serment devant la commission, le 19 septembre, que ces passeports n’étaient plus en sa possession.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct