Brexit: Theresa May promet l’impossible

«
La porte de Mme May est ouverte mais son esprit reste fermé
» a réagi un député travailliste à la chambre de Communes ce lundi.
« La porte de Mme May est ouverte mais son esprit reste fermé » a réagi un député travailliste à la chambre de Communes ce lundi. - EPA

Depuis Londres

Le ton était moins cassant qu’à l’accoutumée mais, sur le fond, Theresa May n’avait rien de neuf à proposer aux députés qui, mardi dernier, ont rejeté de manière massive l’accord sur le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne signé par la Première ministre et les Vingt-Sept fin novembre.

En théorie, et conformément à l’amendement déposé le 9 janvier par le conservateur proeuropéen Dominic Grieve, Mme May aurait dû présenter un « plan B » aux députés de Westminster. Or, comme s’y attendaient les médias, la cheffe du gouvernement s’est contentée de leur promettre de trouver un moyen d’améliorer l’accord déjà négocié d’ici le 29 janvier, date du prochain vote des Communes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct