Joe Jackson: l’énergie du désespoir

Joe Jackson, un sacré as...
Joe Jackson, un sacré as... - D.R.

Quand nous retrouvons Joe Jackson dans son hôtel bruxellois, il arrive directement de Berlin où il vit tout en étant souvent à New York. Celui qui a connu son heure de gloire au début des années 80 est, à 64 ans, toujours aussi actif et inspiré.

Vous publiez votre vingtième album. D’où vous vient cette énergie ?

Je ne sais pas… du désespoir. Je ne sais rien faire d’autre, j’imagine. Même si je n’ai jamais pensé que j’aurais un jour suffisamment de succès pour en vivre. Je continue car j’aime ça, c’est aussi simple que ça. J’ai commencé à jouer du piano à l’âge de 11 ans. On m’a dit ça que c’était mon vingtième album mais quand je compte, j’arrive chaque fois à un nombre différent. Car ça dépend dans quelle catégorie mettre certains comme les musiques de films ou les instrumentaux…

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct