Affaire Francken: attention, politiquement incandescent!

L’« affaire » Francken a désormais plusieurs facettes politiquement, et dans tous les cas, ça chauffe.

Un : rien ne va plus entre ex-partenaires de la suédoise, qui se déchirent depuis que le gouvernement fédéral, qui avait tenu son rang pendant quatre ans, a rendu l’âme en décembre dernier. Mardi, le quotidien flamand De Tijd rapportait que Maggie De Block (VLD), qui a repris le portefeuille de l’asile et des migrations des mains de Theo Francken (N-VA), a délivré deux visas humanitaires pour rapatrier les enfants d’un Belge combattant dans les rangs de l’Etat islamique. La N-VA a réagi au quart de tour : « Theo Francken est sous le feu des critiques pour avoir délivré des visas sauvant des centaines de chrétiens menacés par le groupeEtat islamique, et maintenant, nous faisons venir des enfants de l’EI grâce à des visas. Quelle farce. » On sent que la polémique n’est pas finie.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct