Proche-Orient: la mort sordide d’Ahmad, 14 ans, réfugié syrien à Beyrouth

Proche-Orient: la mort sordide d’Ahmad, 14 ans, réfugié syrien à Beyrouth

Cette triste histoire se passe à Beyrouth. Ahmad Elzobi, 14 ans, vit d’expédients. Ou plutôt, il cire les chaussures sur les trottoirs pour gagner un peu d’argent. C’est un réfugié syrien de la région de Deraa, à la frontière jordanienne, là où tout a commencé en 2011. Les agents municipaux​ de police l’ont pris en grippe. Ils voient en lui un petit voleur, syrien en plus, ce qui n’arrange pas ses affaires.

Insulté, harcelé, il a été plusieurs fois arrêté puis relâché. Jusqu’à ce jour funeste de janvier. Une nouvelle fois poursuivi par des agents, il pénètre à la hâte dans un immeuble de six étages. Des images de vidéo-surveillance montrent les forces de l’ordre à sa poursuite, qui ressortent de l’immeuble quelques instants plus tard. Tombé de l’escalier, suppose-t-on, Ahmed est mort.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct