Une semaine de quatre jours de travail pour les peu qualifiés à Bruxelles

Au sein de Bruxelles Propreté, la mesure créerait 305 postes. © Reporters.
Au sein de Bruxelles Propreté, la mesure créerait 305 postes. © Reporters.

Pas moins de 10.000 emplois ! Cela représente la création d’autant de postes de travail. Quoi ? Une mesure de réduction collective du temps de travail (RTT) appliquée aux emplois peu qualifiés. Le ministre Didier Gosuin (Défi), en charge de cette matière, a confié le soin à l’ULB d’étudier l’impact et le coût d’une RTT ciblée. Au sein de Bruxelles Propreté mais aussi en l’élargissant à l’échelle de la Région de Bruxelles-Capitale. Et le résultat mérite qu’on s’y attarde.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct