La Belgique persiste avec sa «taxe journaliste»

Une campagne négative efficace auprès des quelque 600 journalistes qui, en couvrant l’UE, couvrent aussi la Belgique...
Une campagne négative efficace auprès des quelque 600 journalistes qui, en couvrant l’UE, couvrent aussi la Belgique... - AFP.

Au printemps de l’année passée, la presse internationale basée à Bruxelles avait appris, sans en avoir été préalablement informée par les autorités belges, que tout journaliste s’accréditant pour un sommet européen (ou le média qui l’emploie) se ferait désormais facturer 50 euros le « screening » de sécurité exercé par les services belges, et qui ouvre l’accès aux bâtiments où se réunissent les chefs d’Etat ou de gouvernement. Du jamais vu dans le monde, de mémoire de journaliste.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct