Zaventem: 237.000 Belges gênés par les vols de nuit

©D.R
©D.R

A urait pu mieux faire ». C’est la conclusion du premier chapitre de l’étude d’incidence sur les nuisances sonores de l’aéroport de Bruxelles qu’a réalisée la société de consultance française Envisa et que Le Soir a pu se procurer. Ses auteurs y taclent… l’entièreté des acteurs concernés, d’une manière ou d’une autre, par le survol de la capitale : l’Etat, ses différents gouvernements, les Régions, la justice et même… les riverains !

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct