lesoirimmo

Des croisières moins énergivores, c’est possible, mais ce n’est pas donné

Des croisières moins énergivores, c’est possible, mais ce n’est pas donné
Jesper Ingevaldsson

On fait rarement aussi énergivore qu’un bateau de croisière : véritable hôtel flottant abritant plusieurs centaines de passagers, il nécessite des dépenses énergétiques importantes pour le chauffage, l’électricité, l’air conditionné et les multiples demandes de la vie à bord. A défaut de les proscrire, on pourrait les rendre moins polluants.

Francesco Baldi, vous avez développé une solution pour réduire la consommation de ces bateaux ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct