Procès Nemmouche: la cour décide de ne pas écarter un procès-verbal relatif aux armes

© Belga/Ilustration de Igor Preys
© Belga/Ilustration de Igor Preys

La cour d’assises de Bruxelles a décidé, vendredi vers 18h40, de ne pas faire droit à la demande de la défense de Nacer Bendrer d’écarter une pièce du dossier. Il s’agit d’un procès-verbal relatif à une analyse effectuée sur une des armes trouvées en la possession de Nacer Bendrer.

Un peu plus tôt, les avocats de Nacer Bendrer ont déposé des conclusions que la cour a été contrainte d’examiner.

Ceux-ci avaient demandé l’écartement d’un procès-verbal évoqué par les enquêteurs à l’audience mais qui ne figurait pas au dossier. Les enquêteurs avaient fait état, vendredi après-midi à l’audience, d’analyses de traces papillaires sur une arme qui était en possession de Nacer Bendrer, alors que le procès-verbal ne figure pas au dossier.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct