Ahmed Laaouej (PS): «Koekelberg doit devenir une commune plus jeune»

Ce que le premier bourgmestre socialiste depuis cent ans veut faire de Koekelberg, c’est une commune où les jeunes vont à la crèche, à l’école et ont des loisirs, où les habitants se connaissent et parlent les langues des uns et des autres, que l’on parcoure plutôt que l’on ne traverse, qui s’inscrit dans sa Région de Bruxelles-Capitale.
Ce que le premier bourgmestre socialiste depuis cent ans veut faire de Koekelberg, c’est une commune où les jeunes vont à la crèche, à l’école et ont des loisirs, où les habitants se connaissent et parlent les langues des uns et des autres, que l’on parcoure plutôt que l’on ne traverse, qui s’inscrit dans sa Région de Bruxelles-Capitale. - Bruno DALIMONTE.

Se promener dans les rues de Koekelberg n’a plus la même saveur pour Ahmed Laaouej (PS). Devenu député fédéral, on le saluait volontiers, mais sans grande emphase. Aujourd’hui, on lui donne du « Monsieur le bourgmestre », un titre qui l’honore et dessine un sourire sur son visage jovial. Qui lui donne le sentiment d’être « l’homme puissant de la localité », même si le maïeur n’a plus autant les coudées franches qu’avant, souligne-t-il.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct