lesoirimmo

Le pire et le meilleur de Marseille au cœur du procès Nemmouche

Le témoignage des juges et des enquêteurs s’est prolongé durant six jours. Mardi, place aux questions des parties.
Le témoignage des juges et des enquêteurs s’est prolongé durant six jours. Mardi, place aux questions des parties. - Igor Preys/Belga

Le pire et le meilleur de Marseille étaient invités à la cour d’assises de Bruxelles, lundi, au sixième et dernier jour, des témoignages des deux juges d’instruction et des enquêteurs commis à l’enquête sur l’attentat du Musée juif de Belgique, commis le 24 mai 2014.

Le pire, a expliqué un enquêteur, ce sont ces 174 cités, trop souvent sous l’emprise de gangs de la drogue, des règlements de compte meurtriers, du trafic d’armes. Nacer Bendrer, le complice présumé de Mehdi Nemmouche, baignait dans cette délinquance d’habitude à la cité Air Bel (lire ci-contre).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct