Une «taxe Gafa» bientôt en Belgique: une fausse bonne idée?

Vanessa Matz a déposé uine proposition de loi une «
taxe Gafa
» qui sera étudiée par la Commission Finances ce mercredi.
Vanessa Matz a déposé uine proposition de loi une « taxe Gafa » qui sera étudiée par la Commission Finances ce mercredi. - Belga

Recalée en décembre à l’étage européen, l’idée d’une taxe dite « Gafa » (Google, Amazon, Facebook, Apple) poursuit sa lente maturation à l’échelon national. Après la France, l’Italie, l’Espagne ou l’Autriche, c’est au tour de la Belgique de caresser l’espoir d’une fiscalité focalisée sur les activités des grandes entreprises du numérique (les Gafa, donc, mais aussi Airbnb, Uber, Alibaba…). Ce mercredi, la Commission Finances de la chambre se penche sur une proposition de loi déposée par Vanessa Matz (CdH). La députée a transposé en droit belge le projet de directive.« Une question de justice fiscale », justifie-elle, pointant le fait que ces entreprises ne paient leurs impôts qu’au pays hôte de leur siège social. Ne resteraient que des miettes pour les États où, en réalité, elles exercent une grande partie de leurs activités. Résultat : un taux d’imposition moyen en Europe de 9 % contre 23 % pour les entreprises classiques.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct