Washington poursuit son offensive contre Huawei

La justice canadienne se prononcera le 6 mars sur la demande d’extradition américaine de Meng Wanzhou.
La justice canadienne se prononcera le 6 mars sur la demande d’extradition américaine de Meng Wanzhou. - reuters.

H uawei n’est qu’une petite graine de sésame, il ne joue aucun rôle » dans le conflit commercial qui oppose les États-Unis et la Chine, déclarait récemment Ren Zhengfei, le patron et fondateur de l’équipementier télécoms chinois.

Lundi, l’annonce, par la Justice américaine, de l’inculpation de Huawei et de sa directrice financière, Meng Whanzou, la fille du fondateur, pour violation de l’embargo américain envers l’Iran et pour vol de secrets industriels (au détriment de l’opérateur T-Mobile) avait un peu l’air d’une mise en scène à l’avant-veille de l’arrivée d’une délégation chinoise à Washington, où les négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis devaient reprendre ce mercredi.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct